Saint-Romain-sous-Versigny : hiver 1709

Le 5e janvier 1709 commença une gelée qui étonnera tous les siècles suivants. Dans la première nuit tout fut gelé jusqu’aux plus grosses rivières sur lesquelles on marchoit avec autant d’assurance que sur la terre la plus ferme, elle dura trois semaines. Il en vint une autre 8 à 10 jours après qui quoyque moins vive gela tous les bleds sur la fin de mars et au commencement d’avril que commencent à croitre les bleds. Il ne se trouva pas dans les champs qui paraissoient être tout normalement labourés.

La cherté des….. qui commença un peu auparavant fut extrême en ce tems las le bled fut jusqu’à 9 à dix livres la mesure : ces pays cy furent dépeuplés et ceux qui restèrent moururent presque tous de faim. La terre fachée de ne rien produire ramassa toutes ses forces pour multiplier les tremis que lon sema partout et l’abondance fut si grande qu’elle mis fin à la cherté sur la fin de juillet de la même année.

Cette entrée a été publiée dans Histoire locale, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire